La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
  • Les infections du système digestif, intoxications alimentaires, diarrhées, maladies parasitaires...
  • Les ulcères de l'estomac et du duodénum (il tue Helicobacter pylori),
  • Le Candida albicans, les candidoses et autres mycoses.
  • Le rhume, les infections de la sphère ORL en général, la grippe, les affections bronchiques...
  • Les infections urinaires et cystites.
  • La fatigue chronique et l'affaiblissement immunitaire.
  • Les allergies (car il est aussi hypoallergène).
  • En usage externe, l'EPP est aussi un recours dans bien des situations :
  • La bouche : aphtes, herpès des lèvres, muguet, gingivite...
  • La peau : acné, dermatites, psoriasis mais aussi petites coupures ou brûlures, piqûre d'insectes, verrues, mycoses...
  • Les cheveux : pellicules, démangeaisons du cuir chevelu, poux?
  • Les pieds : eczéma des orteils, verrues plantaires, infections à champignons.
  • Les ongles : onychomycose, panaris.
  • Les organes génitaux : vaginite, infections vaginales, parasites...

 

L'EPP (extrait de pépins de pamplemousse) de notre-sante.ch c'est la garantie d'une très grande qualité. L’authentique EPP a fait ses preuves et il est dépourvu de toute toxicité, même en cas de dépassement des doses conseillées.

L'action de l'extrait de pépins de pamplemousse s'étend à environ 800 souches de bactéries et de virus, et à environ 100 souches de champignons, ainsi qu'à un très grand nombre de parasites unicellulaires. C'est un score unique !

 

Nos garanties:

  • La traçabilité du produit (avec le N° de lot sur la bouteille) sur demande !
  • Extrait hydroglycénriné de pépins de pamplemousse (Citris paradisi), obtenus sans solvant chimique,  sans pulpe ou péricarpe, sans ajout de bioflavonoïdes ou de vitamine C.
  • Forme liquide, plus pure et plus efficace que les comprimés, 100ml (122.3g)
  • Conservateur: sorbate de potassium
  • Sans chlorure de benzéthonium.
  • Méfiez-vous surtout des produits bon marché, souvent identifiables à leur contenance bizarre (30 ml par exemple) ou à leur goût très amer (l’EPP ne doit être que très légèrement amer voire pas du tout) ou bien des marchands Internet implantés à l’étranger.

Enfin des formules fiables !

A force de chercher la meilleure formule possible, nous avons fini par en trouver une - ce qui n'exclut pas, bien entendu, qu'il y en ait d'autres. Elle répond, bien sûr, aux critères énoncés ci-dessous mais en plus, elle est issue d’une fabrication française, assez rare, basée sur une macération et non sur une poudre de pépins.

 Les pépins importés d’Asie, entiers, sont mis en macération dans un mélange d’eau et de glycérine à raison de 20 g de pépins pour 100 ml. A travers des opérations de macération successives, on extrait ainsi l’ensemble des principes actifs et « non actifs » (ou considérés comme tels) du pépin et on obtient un produit concentré huileux naturellement titré à 400 mg de bioflavonoïdes. A ce taux-là, on estime que l’action est déjà optimum.

Au final, avec cet EPP basé sur le totum, notre organisme bénéficie de tous les principes du pépin : il filtrera ce dont il aura réellement besoin et éliminera le reste.

Le docteur Léo Galland de New York déclare :
Cette substance a une particularité unique.
Quoiqu'elle fasse, elle le fait sans effet secondaire néfaste.
Elle a le mérite d'être 100 % non toxique

Une efficacité confirmée : Aujourd'hui, de nombreux médecins ont déjà acquis une expérience reposant sur plusieurs années d'utilisation de cet extrait de pépins de pamplemousse qu'ils prescrivent notamment contre les maladies gastriques ou intestinales, des infections liées à des levures pathogènes, des rhumes, des infections de la gorge, du nez et des oreilles, des dermatomycoses, des gingivites et des vaginites.

Autre domaine d'application très importante: l'extrait de pépins de pamplemousse intervient en tant que soutien du système immunitaire et protection contre la prolifération des infections chez les malades présentant les symptômes d'une déficience immunitaire chronique comme le Sida, la fatigue permanente ou les candidoses (Tiré du livre : Secrets et merveilles du pamplemousse)

Le Docteur Louis Parish, chargé de mission du ministère américain de la santé et de la FDA (Food and Drug Administration), a traité quant à lui, un grand nombre de patients présentant des disfonctionnement intestinaux : "L'extrait de pépins de pamplemousse déclenche une régression plus forte des symptômes que n'importe quel autre traitement" (Tiré du livre : Secrets et merveilles du pamplemousse)

Les propriétés spécifiques du produit : L'action de l'extrait de pépins de pamplemousse s'étend à environ 800 souches de bactéries et de virus, et à environ 100 souches de champignons, ainsi qu'à un très grand nombre de parasites unicellulaires. C'est un score unique.

Des essais comparatifs en concurrence avec 30 antibiotiques puissants et 18 antimycotiques ont été établis par des équipes de recherche internationales. Dans chaque essai, l'huile de pépins de pamplemousse étant d'un effet équivalent ou supérieur sur les souches présentes.

Le produit est dépourvu de toxicité. Il faudrait absorber 4000 fois la dose normale pour atteindre des effets d'empoisonnement. L'extrait de pépins de pamplemousse aide les défenses immunitaires, alors que les antibiotiques classiques les inhibent.

Au niveau intestinal, alors que l'extrait des pépins de pamplemousse inhibe les bactéries nocives, il ne touche pas aux indispensables bifidus et l'ensemble de la flore se trouve améliorée.

Normalement, ce produit ne fait l'objet d'aucune réaction allergique. Néanmoins, selon les statistiques, il y a environ 4% des personnes qui présentent une allergie aux agrumes en général. Dans ce cas, ces personnes doivent commencer par des doses minimales.

Les applications : L'huile de pépins de pamplemousse est utilisée depuis plusieurs années déjà dans les pays scandinaves, aux Etats-Unis, en Suisse aussi où elle connaît un grand succès.

Les utilisations pratiques de l'extrait de pépins de pamplemousse sont si nombreuses que leur seule imite semble être celle de l’imagination ! Mais pour le moment, on l'utilise particulièrement dans les situations suivantes :

Bouche : maux de bouche aphtes, lèvres gercées, herpès labial, maux de dents, gingivite, désinfection de la brosse à dents, dissoudre le tartre, hallitose (mauvaise haleine) etc.

Nez - Oreilles - Visage : Rhume, rhinite, sinusite, pharyngite, toux, enrouement, laryngite, maux d'oreille, hygiène des oreilles, inflammation de l'oreille moyenne, acné, boutons, impuretés de la peau, rasage etc.

Cheveux : Shampooing traitant, pellicules, démangeaisons du cuir chevelu, eczéma et diverses irritations du cuir chevelu, poux de tête etc.

Peau : Petites coupures, égratignures, petites brûlures, éruptions cutanées, dermatite, piqûre d'insecte. Il participe grandement à la guérison de psoriasis, zona, eczéma sec, urticaire, ulcère variqueux sur les jambes, verrues, mycose.

Pieds : Eczéma des orteils, hyper sudation (transpiration excessive), durillons, cors, cals verrues plantaires, ampoules etc.

Ongles : Onychomycose, panaris.

Organes génitaux : vaginite, infections vaginales à germes divers, parasites du vagin, soins des organes génitaux, maladies des organes génitaux masculins.

Troubles gastro-intestinaux, infections par levures, refroidissements en tous genres, infections, diarrhées.

Déficiences immunitaires, fatigue chronique, candidoses, grippes, intoxications alimentaires, choléra, désinfection des blessures, désinfection de l'eau à boire…

Son efficacité est valable dans bien des domaines : Augmente la résistance de l'organisme, soutient le métabolisme. Idéal lors de changement de saison pour rester en forme, antibactérien naturel.

Usage interne: L'extrait de pépins de pamplemousse est très efficace comme traitement des dysfonctionnements intestinaux et des rhumes. Il peut être pris avec d'autres compléments alimentaires (acerola, digestransit, l’algue AFA, levure de bière, chlorure de magnésium, argent colloïdal) naturels et peut même soutenir les effets d'autres plantes médicinales.


Angine, Candida albicans, candidose, Gastrites, Infections gastro-intestinales, infections du système digestif, Inflammations en général, Laryngite, Refroidissements, Rhumes et grippe, tous problèmes dus à des champignons, Toux, ulcères (hélicobacter pylori).

L'Hélicobacter Pylori (responsable des gastrites et ulcères d'estomac). Une étude anglaise a montré que 20% des personnes de 20 ans, 40% des personnes de 40 ans et 60% des personnes de 60 ans sont touchées. L'utilisation de l'extrait de pépins de pamplemousse peut abaisser la concentration des hélicobacter à moins de 1 pour 1000.

Le Candida Albicans et autres mycoses ont tellement proliféré depuis 10 ans que la moitié de la population occidentale serait atteinte. Les antibiotiques, la cortisone, la pollution alimentaire en sont la cause. Les troubles consécutifs au Candida Albicans sont très variés : ballonnements, diarrhées, colite, ulcères, troubles menstruels, stérilité, fibroses, trouble de la prostate, allergies, troubles hormonaux, troubles cardiaques, douleurs articulaires, etc.… Jusqu'ici, cette atteinte était très difficile à soigner. Le Dr Léo Galland de New-York a traité par l'extrait de pépins de pamplemousse 297 personnes. Seuls 2 personnes ne guérirent pas.

Application aux animaux : Au Danemark, on utilise ce produit pour l'élevage biologique des porcs, des vaches et des chevaux. Au Pérou, les alpagas qui fournissent une laine de qualité, sont des animaux très fragiles. On a réduit leur mortalité de 50% à 2% grâce à l'extrait de pépins de pamplemousse. Pour les animaux domestiques, de nombreuses personnes utilisent ce produit comme vermifuge contre les puces, les tiques et les mycoses ou contre les maladies des aquariums et les algues.

Application aux plantes : Dans les pays chauds, la conservation des fruits et légumes pose un gros problème. Ce produit a trouvé un grand champ d'application dépourvu de toxicité et très efficace, y compris pour la désinfection des viandes, des poissons et des céréales. La conservation peut ainsi être multipliée par 3 ou par 4. Les agriculteurs danois se servent de l'extrait pour lutter contre les ravageurs dans les champs de pommes de terre, de carottes et de poireaux.

Applications diverses : Dans l'industrie cosmétique, on utilise l'extrait de pépins de pamplemousse pour remplacer les produits chimiques de conservation qui sont souvent toxiques.

Des essais concluants ont été effectués dans les hôpitaux dans la désinfection des locaux, la stérilisation des blocs opératoires et appareils médicaux. On aurait donc une parade aux maladies nosocomiales dues aux souches résistantes aux antibiotiques. Des tests sur la désinfection de la peau donnent un résultat de pouvoir germicide de 100% avec l'extrait de pépins de pamplemousse (contre 72% avec l'alcool).

En Thaïlande et en Amérique du Sud, on a commencé à introduire ce mode d'assainissement de l'eau dans les piscines.

Le produit a été déclaré non écotoxique par la FDA et 5 ans d'études américaines ont prouvé sa parfaite biodégradabilité.

Usage interne :
10 à 30 gouttes trois fois par jour.  Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée, et d'un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose journalière indiquée. Tenir hors de portée des enfants. A conserver au frais après ouverture

En usages externes : Il faut savoir que l'extrait se dilue dans de l'huile (amande douce, olives) pour l'application externe, et s'il arrive qu'il entre en contact avec les yeux, rincez immédiatement avec de l'eau tiède.

A TITRE PREVENTIF : En voyage, en camping et lors de randonnée ayez toujours avec vous le flacon d'extrait de pépins de pamplemousse, il pourra vous être très utile. Dans les pays où l'eau et la nourriture ne sont pas toujours fiables : 10 gouttes diluées dans le verre d'eau tous les jours pour prévenir l'installation de parasites, vers, etc.

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Tout est entièrement naturel dans ces EPP, excepté bien sûr le conservateur, qui peut être du sorbate de potassium par exemple, inoffensif. La fabrication est, de fait, contrôlée de A à Z. Ce type de produit ne court pas les rayons des boutiques mais il en existe bel et bien chez certains petits laboratoires.

De nombreuses fraudes signalées

À plusieurs reprises, dans les années 2000, des scientifiques, allemands, suisses et japonais, ont prouvé que certains EPP n’étaient pas si naturels que ça (1) : dans plusieurs d’entre eux a été détecté la présence en quantité non négligeable d’antibiotiques et de conservateurs industriels comme du chlorure de benzéthonium (un ammonium quaternaire toxique), du chlorure de benzalkonium (idem), du triclosan (un composé organochloré) et du methyl paraben.

En Suisse, suite à une étude des laboratoires cantonaux de Bâle mettant en évidence la présence de hautes concentrations de chlorure de benzéthonium dans des EPP (7 produits sur les 9 étudiés étaient contaminés !), plusieurs marques ont même été retirées du marché au début des années 2000.

ont récemment confirmé les premiers travaux menés dans les années 90 (notamment à l’Institut Pasteur) sur les propriétés bactéricides du pépin de pamplemousse (4).

L’étude citée plus haut a ainsi confirmé que l’action de l’EPP s’étend à environ 800 souches de bactéries et virus, une centaine de souches de champignons, ainsi qu’à un très grand nombre de parasites unicellulaires. L’extrait de pépin agit en désorganisant la membrane cytoplasmique et mitochondriale des micro-organismes.

 Avantage imparable par rapport aux antibiotiques chimiques : l’EPP inhibe les bactéries nocives au niveau intestinal mais ne touche pas les indispensables bifidus et ne diminue que très peu les lacto-bactéries. Globalement, l’ensemble de la flore s’en trouve améliorée.

 

Les indications données sur l'extrait de pépins de pamplemousse, sont indicatifs. Il va de soi que les applications possibles ou les effets thérapeutiques décrits sur ces pages ne sauraient remplacer un quelconque diagnostic et / ou un traitement sous contrôle médical. Au moindre trouble, il est absolument nécessaire de consulter un médecin ou un médecin-naturopathe, il est conseillé de lire attentivement le mode d'emploi accompagnant les produits. En aucun cas, l’auteur, de ce texte ne pourront être tenu pour responsables des conséquences d'une application incorrecte ou imprudente de l'usage des produits, méthodes et applications présentés au fil de ces lignes.